Actu / Débat

Où les Français préfèrent-ils faire leurs achats ?

  • 3
  •  
  •  

Commerces de proximité, zones périphériques, galeries marchandes… l’Observatoire Société et Consommation a mené une grande enquête afin de déterminer où les Français préfèrent faire leurs achats.

A l’instar de la fédération Procos, qui révélait dernièrement une chute drastique de la fréquentation en magasin depuis 2014, l’Observatoire Société et Consommation (Obsoco) s’est lui aussi penché sur la question au travers d’une vaste étude menée auprès de 4 000 consommateurs français. Et les résultats qui en ressortent sont assez similaires. En termes de fréquentation, les donnés de l’enquête révèlent « un solde négatif pour l’ensemble de espaces commerciaux, à l’exception des commerces de centre-ville des petites villes ou des bourgs, et des marchés des mêmes petites villes et bourgs, seuls espaces à afficher un (modeste) solde positif ». Des résultats généraux que l’Obsoco a décortiqué afin d’établir un panorama de la consommation en fonction de la catégorie d’âge et du pouvoir d’achat. Une étude riche d’enseignements qui permet d’y voir plus clair sur où les Français préfèrent faire leurs achats.

Où les Français préfèrent-ils faire leurs achats
Les centres-villes des petites villes ou bourg ont toujours la côte auprès de la population locale.

L’e-commerce pas seul responsable de la baisse de la fréquentation

La baisse d’attractivité des points de vente physique est principalement attribuée aux incertitudes liées à l’évolution du pouvoir d’achat. Les résultats de l’étude montrent en effet que les personnes déclarant une forte contrainte budgétaire sont aussi celles qui ont le plus réduit leur fréquentation en magasin. « C’est particulièrement le cas des centres-villes des villes moyennes et de la plupart des espaces commerciaux de périphérie », note l’étude. Autre enseignement à retenir : ceux qui achètent le plus souvent sur internet sont non seulement ceux qui achètent le plus fréquemment en magasin, mais également ceux qui ont le plus augmenté leur fréquentation en point de vente physique, et notamment des centres commerciaux. Signe que les shoppers addicts sont toujours friands de découvrir de nouvelles boutiques. Néanmoins, les conclusions de l’enquête révèlent que ce public est surtout attaché aux prix compétitifs, toujours à la recherche de bons plans, de promos… pas forcément la clientèle du commerçant indépendant.

Centres commerciaux, commerces de proximité, marchés… Où les Français préfèrent-ils faire leurs achats ?

Au cœur de son étude, l’Obsoco est parvenu à diviser les consommateurs français en 4 groupes distincts dans leur rapport aux espaces commerciaux, avec chacun des caractéristiques socio-démographiques qui leur sont propres.

  • Les adeptes de la proximité (33% des personnes interrogées) sont ceux qui valorisent fortement les commerces de centre-ville et de quartier, mais aussi les marchés. Ce groupe est peuplé très majoritairement par les CSP+ et les personnes de plus de 55 ans y sont surreprésentées. Ces dernières se montrent également davantage sensibles aux enjeux environnementaux et portent un regard critique sur la surconsommation.
  • Les fans de centres commerciaux (20% des personnes interrogées) rassemblent sans surprise une population assez jeune, les 18-24 ans y sont très bien représentés.
  • Les adeptes des grands espaces commerciaux (22% des répondants) correspond à ceux qui affirment leur préférence pour les grands centres commerciaux, mais aussi les centres-villes des grandes agglomérations. Il s’agit là encore d’une population jeune (les moins de 35 ans sont présents en nombre) urbaine, « à l’aise financièrement et fortement diplômé », comme le note l’étude. Ce sont eux également les plus gros consommateurs sur internet.
  • Les adeptes des petits centres commerciaux de périphérie (25% de l’échantillon) se distinguent par un fort rejet des grands centres commerciaux régionaux et des centres commerciaux de centres-villes de grandes agglomérations. A l’inverse, ils plébiscitent les petits centres commerciaux ainsi que les commerces implantés le long des axes routiers. Ils s’agit d’une population majoritairement rurale et plus âgée que la moyenne. Son budget est également plus restreint, et ce sont eux qui ressentent le plus une baisse de leur niveau de vie et dont le niveau de diplôme est peu élevé.
Lire aussi : Les secrets des commerçants à succès !

Une typologie bien marquée qui devrait se renforcer au fil des années, « les consommateurs ayant tendance à concentrer leurs visites dans les espaces répondant le mieux à leurs besoins fonctionnels (prix, proximité, praticité…) mais aussi à leur système de valeurs et aux imaginaires auxquels ils se montrent sensibles », souligne l’enquête. De quoi donner un aperçu assez juste pour savoir où les Français préfèrent faire leurs achats. Reste à présent à adapter son offre en fonction de son emplacement, et de la cible de clientèle correspondante.

  •  
    3
    Partages
  • 3
  •  
  •  

Leave a Comment