Actu / Débat

Les Millennials « like » aussi le shopping classique

  • 17
  •  
  •  

Selon l’observatoire CETELEM 2018, « le shopping est un plaisir » pour les Européens de 18 à 34 ans. Ils seraient même prêts à augmenter leur fréquence en magasin, sous réserve d’une expérience client enrichie et d’une digitalisation réussie.

S’ils sont plus enclins que leurs aînés à estimer que le « shopping est un plaisir » (57%, soit 10 points de plus que les européens toutes générations confondues), les Millennials ont plus tendance que les autres à aller voir un produit dans un magasin avant de l’acheter sur le web, et comparent davantage les tarifs sur internet lorsqu’ils se trouvent en magasin. C’est en tout cas ce qui ressort de la dernière étude de l’Observatoire Cetelem, réalisée du 2 octobre au 2 novembre 2017 dans 17 pays européens et conduite par le cabinet Kantar TNS, auprès d’un échantillon représentatif de plus de 13 800 individus âgés de 18 à 75 ans, ainsi qu’un sur-échantillon de 3 400 individus de 18 à 34 ans.

Millennials-magasins
Les Millenials sont 57 % à estimer que « le shopping est un plaisir », contre seulement 47 % de la population européenne générale.

L’utilisation cross-canal sinon rien

D’une manière générale, les Millennials  souhaitent plus de synergie entre les différents canaux de distribution, passant du web au magasin en un clic, en utilisant plus souvent que la moyenne « le drive » ou la livraison de repas à domicile. Quand ils ne prennent pas, depuis la boutique, un article en photo avant de l’envoyer à leur proche pour avoir leur avis (44% contre seulement 29% pour la population européenne générale). Et si la moitié d’entre eux estime que les vendeurs en magasin pourraient être remplacés par des conseillers virtuels, les Millennials souhaiteraient vivre de véritables expériences en boutique, sensorielles ou ludiques et rêveraient d’espaces dédiés à l’essai de produits, voir même de disposer de lieux de relaxation. Ils sont également plus optimistes que leurs aînés :  79 % déclarent ainsi avoir une vision positive de leur futur, contre 68 % pour l’ensemble de la population. « Cette vision plus positive de la vie se traduit dans les intentions d’achat », affirme l’Observatoire Cetelem. Une bonne nouvelle pour le commerce donc, avec 54 % des 15-35 ans qui se disent prêts à consommer davantage en 2018 (soit 7 points de plus que le reste de la population).

Lire aussi : E-commerce, réseaux sociaux… les Français face au digital

Enfin, cette génération est en phase avec ses ainés quant à l’évolution des magasins. D’une manière générale, les consommateurs européens prévoient à l’avenir plus de services et de conseils en boutique. Et, lorsque les Millennials se projettent à 10 ans, deux sur trois se voient faire leurs courses en réalité virtuelle, ou même laisser tout simplement « le frigo » passer commande des produits courants !

  •  
    17
    Partages
  • 17
  •  
  •  

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*