Marketing

« L’e-commerce, une aubaine pour les indépendants »

  • 19
  •  
  •  

François Momboisse, président de la FEVAD (Fédération de la Vente à Distance), nous explique dans cet entretien pourquoi les commerçants indépendants ne doivent pas laisser passer le virage du e-commerce.

e-commerce-françois-Momboisse
François Momboisse, Président de la FEVAD.

Le secteur du e-commerce connaît une croissance fulgurante ces dernières années, jusqu’où cela peut-il aller ?

C’est une question à laquelle on ne peut pas répondre aujourd’hui, étant donné que l’on n’a jamais recensé à ce jour une stagnation du e-commerce, tous pays confondus. L’exemple des Etats-Unis est frappant : alors même qu’ils sont très en avance par rapport à la France sur la vente en ligne, le secteur continue d’enregistrer des croissances très importantes, de l’ordre de 15% ! Dans le domaine du textile notamment, les grandes enseignes vendent beaucoup plus sur internet de l’autre côté de l’Atlantique, en comparaison à l’Europe.

Le magasin physique est-il en danger ?

On a toujours l’habitude d’opposer le commerce physique au e-commerce, alors que c’est un débat qui n’a pas lieu d’être puisque les deux sont complémentaires. Aujourd’hui, le client achète en ligne, mais se renseigne aussi sur internet avant de faire le déplacement en magasin, c’est une nouvelle donnée que l’on ne peut ni ignorer, et encore moins contrer. Ce qui est certain, c’est que les gens ne vont pas arrêter de se déplacer en boutique du jour au lendemain. On le voit bien d’ailleurs, des entreprises qui vendaient à l’origine exclusivement en ligne se sont mis à ouvrir des boutiques physiques. La vraie question que le commerçant doit se poser aujourd’hui c’est comment j’utilise le potentiel d’internet pour développer mon chiffre d’affaires ? Développer un site d’e-commerce est selon moi la réponse la plus adaptée, si cela correspond bien entendu aux besoins de sa clientèle.

Lire aussi : e-boutique, quelle formule choisir ?

Un site e-commerce, ça demande de l’énergie et de l’investissement financier. Les commerçants indépendants ont-ils leur place sur ce nouveau canal de distribution ?

Bien entendu qu’ils ont leur place ! Je suis même convaincu que l’e-commerce peut permettre de sauver le commerce indépendant. L’essentiel étant de ne pas réfléchir uniquement en termes de coût mais plutôt en termes d’opportunités. Quand vous gérer un commerce, l’une des problématiques essentielles est comment je peux augmenter mon chiffre d’affaires ? C’est là qu’intervient le bénéfice de la boutique en ligne, puisque cela vous permet d’élargir votre zone de chalandise sans même avoir besoin d’ouvrir un nouveau point de vente physique. L’autre avantage de taille c’est qu’avec un site e-commerce vos clients peuvent acheter chez vous, ou au minimum consulter vos produits, en dehors des horaires d’ouvertures. Enfin il y a aussi le click&collect ou encore la possibilité de devenir un point relais, qui sont toutes deux des options très intéressantes pour un indépendant. En effet, une fois le client en magasin, le commerçant peut faire parler son savoir-faire et proposer des ventes additionnelles.

Un mot pour la fin ?

Pour conclure, je dirais que le commerçant indépendant doit absolument se former au e-commerce, qui est devenu un métier à part entière. Au même titre que dans le commerce physique, les indépendants ont leur mot à dire dans la vente en ligne, ce qui implique nécessairement de connaître un minimum le fonctionnement de ce canal de distribution.

  •  
    19
    Partages
  • 19
  •  
  •  

One Comment

  1. Pingback: Améliorez votre référencement en 3 étapes - L'echommerces

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*