Actu / Débat

Paroles de commerçants : ce qu’ils pensent des gilets jaunes

  • 166
  •  
  •  

Face aux blocages des gilets jaunes et la baisse d’activité qui en découle, nous avons donné la parole aux commerçants. S’il y a un leitmotiv récurrent « Les gilets jaunes se trompent de cibles », les centaines de témoignages qui proviennent de toutes les régions et d’outre-mer sont -presque – aussi variés que les revendications des manifestants. En voici quelques uns.

« Je pense que certains gilets jaunes se trompent de débat en bloquant l’activité des commerçants. Un « patron » ne gagne pas forcément une fortune avec son commerce et il est parfois difficile de faire face aux nombreuses charges ».

« Je soutiens ce mouvement de ras le bol généralisé… Par contre il ne faut pas prendre en otage les commerçants indépendants, qui s’ils ne peuvent pas exercer leur métier correctement, courent à la catastrophe. La cible doit être les blocages des grands centres commerciaux, les dépôts de livraisons de grandes sociétés de e-commerce, là croyez moi ça va sûrement faire bouger notre pouvoir politique ».

commerçants

 

« Artisan boulanger dans un petit village situé entre deux grands axes routiers, depuis les blocages la fréquentation de cette axe a diminué de 50% , les gens extérieurs au village ne viennent plus. Nous pouvons encore tenir un mois comme cela, ensuite ça sera la fermeture ».

« Les gilets jaunes se trompent de cible ! Nous connaissons les mêmes problèmes qu’eux ! Nous empêcher de travailler n’est pas la solution ».

« Commerçante en centre-ville, je constate une très nette augmentation de mon CA en raison des blocages des centres commerciaux voisins ».

« Je suis à 100% pour ce mouvement. S’il faut en passer par là pour récupérer ensuite du pouvoir d’achat, alors pas le choix ! »

« Le premier samedi a été difficile en centre-ville car beaucoup de gens ont évité de sortir ce jour-là de peur d’être bloqués. Mais depuis, la fréquentation est redevenue normale »

« Je voudrais les soutenir… Mais à l’arrivée des fêtes les commerçants vont vraiment avoir du mal à tenir le cap… »

commerçants en colère

Lire aussi : Quel est l’impact des gilets jaunes sur le commerce de proximité ?

« Les revendications des gilets jaunes, sur le fond nous sommes d’accord, mais sur la forme ils se trompent de cible et empêchent les gens de travailler et ce qui est perdu n’est pas récupérable ! Et à la fin c’est le e-commerce qui en profite ».

« Nous sommes une boutique multimarques de centre-ville, les 3 derniers samedis nous avons perdu 70% notre notre chiffre d’affaires et maintenant qu’il y a une pénurie d’essence, les clientes ne se déplacent plus… donc c’est une catastrophe pour nous ».

« La baisse du CA est constante depuis le début de l’année 2018, elle n’est donc pas directement liée au mouvement. Le CA de novembre est en forte baisse, comme les autres mois depuis janvier ».

« Les propositions de chômage technique présentées par le gouvernement sont adaptées aux grandes boutiques, mais impossible à mettre en œuvre quand il n’y a qu’un ou deux salariés ».

paroles-de-commerçants

« Je comprends cette mobilisation, mais je ne comprends pas la violence et les débordements. Je n’en vois pas l’issue et je désapprouve le mode opératoire qui fait de nous, commerçants, travailleurs… les principales victimes ».

« Les mois de novembre et décembre sont capitaux pour la survie des petits commerces. Les gilets jaunes créent de l’anxiété auprès des consommateurs qui ne se déplacent plus au risque de se faire coincer, voire plus… Du coup les achats sur internet flambent, je le vois car je suis un relais colis. Si cela ne cesse pas IMMÉDIATEMENT, c’est la clé sous la porte avec 4 salariés licenciés ».

« 85% des Français soutiennent le mouvement gilet jaune ? Mais … LEQUEL ? En ce qui me concerne, avant de me prononcer je souhaiterais savoir qui tu es : Voilà 15 jours que ton mouvement se structure et s’exprime et aujourd’hui, je veux comprendre… Es-tu : Celui qui veut payer moins de cotisations sur sa fiche de paye ou celui qui veut une augmentation de sa retraite ? Celui qui veut payer moins de taxes d’impôts ou celui qui veut plus de services publics dans sa France « périphérique » ? Celui qui veut vivre dignement de son travail ou celui qui veut une augmentation du RSA ? Celui qui veut une hausse de son pouvoir d’achat ou celui qui veut anéantir cette société de consommation ? Celui qui frappe un CRS en meute ou celui qui tente de l’extraire dans un instant d’humanité ? Celui qui veut souiller la tombe du soldat inconnu ou celui qui le frappe pour l’en empêcher ? Hommes et femmes, jeunes et vieux, extrême droite et extrême gauche, retraités et « zadistes », salariés, chefs d’entreprises et chômeurs… tous gilets jaunes ? En fait, tu es nous tous, oui nous tous, tu en « as marre », « ras-le-bol », tu veux « être entendu ». De Mélenchon à Le Pen en passant par Wauquiez, tu veux être entendu… mais sur quoi ? La seule chose qui fait unanimité, c’est que notre Président n’est pas à la hauteur mais avec tant de revendications, vois-tu les limites du « en même temps » ? Le peuple réclame, alors les politiciens font de la politique, et les flics se font taper sur la gueule. Pour ma part je suis parfois d’accord avec toi gilet jaune, mais je préfère La Démocratie (avec plus de proportionnelle) à Ta Dictature ».

paroles-commerçants

« Je comprends cette colère mais nous, commerçants, n’avons aucun autre choix que de continuer à ouvrir nos boutiques. TVA, RSI, taxe foncière, salaires et charges salariales, loyer des boutiques, frais de stationnement, carburant pour aller au travail et j’en passe… Depuis 30 ans que j’exerce je n’ai jamais aussi mal gagné ma vie. Je ne prends pas plus d’une semaine de vacances par an, pour plus de 70 h de travail hebdomadaire ! »

« Nous pouvons comprendre le ressenti des gilets jaunes mais nous n’avons guère d’autres choix que d’avancer dans notre métier. Nous avons des salariés et il faut bien les payer à la fin du mois, donc nous aimerions que ces gens le comprennent. Les barrages de station c’est la même chose, nous ne pouvons pas venir bosser et encore moins faire nos livraisons ».

commerçants indépendants

Commerçants, votre avis nous intéresse toujours !

La grande consultation que nous avons lancée est toujours ouverte, avec pour le moment près de 1000 témoignages de commerçants à travers la France. Prenez deux minutes de votre temps pour y répondre.

Répondre au sondage

  •  
    166
    Partages
  • 166
  •  
  •  

Laisser un commentaire