Actu / Débat

Quel est l’impact des gilets jaunes sur le commerce de proximité ?

  • 202
  •  
  •  

Alors que la mobilisation se poursuit, nous lançons une grande consultation pour connaître l’impact du mouvement des gilets jaunes sur le commerce de proximité.

2 semaines après leur première mobilisation, les gilets jaunes poursuivent leur combat, et l’impact sur le commerce s’en fait ressentir. « Dans la grande distribution, la perte de chiffre d’affaires a été de 35 % le samedi 17 novembre et de 18 % le samedi 24 novembre. Dans la semaine, elle s’est échelonnée entre 8 % et 15 % », a récemment déclaré le Ministre de l’Economie, Bruno Le Maire. La fédération du commerce et de la distribution a d’ailleurs fait savoir a travers un communiqué que « les répercussions économiques de ces blocages sont extrêmement lourdes pour l’ensemble des distributeurs, tant en termes de chiffre d’affaires que de coûts ». Du côté des centres commerciaux, le CNCC (Conseil National des Centres Commerciaux) a estimé la baisse de  la fréquentation à 39 % le samedi 17 novembre, et de 15 % le samedi 24 novembre. Une diminution qui s’explique autant par les blocages physiques que… psychologiques, certains clients renonçant à se déplacer par peur de se retrouver bloqués.

gilets jaunes-commerce
Après le succès de la mobilisation du 17 novembre, les gilets jaunes poursuivent leur combat partout en France.

Quel est impact des gilets jaunes sur le commerce indépendant ?

Si les grandes organisations patronales semblent clairement prendre position contre la mobilisation des gilets jaunes, du côté des commerçants de proximité, les ressentis semblent plus nuancés. Les divers reportages de terrain que l’on peut lire dans la presse régionale montrent à la fois un certain soutien à la cause des gilets jaunes, mais en même temps une crainte face à la baisse de fréquentation en magasin qui en découle.

Lire aussi : Commerçants, vous avez droit à un abattement fiscal !

Pour autant, côté chiffre, rien de très concret n’a pour le moment été annoncé. « Les baisses de chiffre d’affaires peuvent atteindre 60 % à 70 % pour certains artisans bouchers, coiffeurs ou boulangers », a affirmé le Ministre de l’Economie, sans apporter plus de précisions concernant ces données. D’où l’initiative que nous lançons aujourd’hui, afin de connaître à la fois la position des commerçants de proximité sur ce mouvement atypique, et l’impact que celui-ci a sur leur chiffre d’affaires. Commerçants, votre avis nous intéresse, faites passer le message !

Répondre au sondage

  •  
    202
    Partages
  • 202
  •  
  •  

Laisser un commentaire