Actu / Débat

Que pensent les Français des commerces de proximité ?

  • 1
  •  
  •  

Où les Français réalisent-ils leurs achats ? Sont-ils satisfaits des commerces de proximité ? Que pensent-ils de l’offre commerciale en centre-ville ? Un sondage réalisé par OpinionWay pour Asterop tente d’apporter une réponse à toutes ces questions.

La désertification commerciale des centres-villes est-elle une fatalité ? La question, volontairement provocatrice, est à mettre en relation avec les résultats du récent sondage réalisé par OpinionWay pour Asterop, société de conseil et fournisseur de services pour l’optimisation des réseaux de vente. D’après les résultats de cette enquête, 82% des Français pensent aujourd’hui que de plus en plus de commerces de proximité sont obligés de fermer. Et font ainsi le lien avec les difficultés que connaissent les cœurs de ville, puisque 80% des sondés estiment que les centres-villes sont en déclin à cause des difficultés des commerces de proximité. D’un autre côté, ils sont 76% à souhaiter disposer d’une plus grande diversité de commerce à proximité de leur lieu de vie, signe que le centre-ville reste toujours un lieu convoité.

Les métiers et services de bouche privilégiés en centre-ville

Malgré les craintes de déclin à long terme, le commerce de proximité a toujours la côte dans de nombreux domaines d’activités (voir infographie ci-dessous). C’est notamment le cas pour les métiers et services de bouche, tels que les cafés et bars, les boulangeries ou encore les restaurants. A l’inverse, les Français privilégient la périphérie pour les achats de mode et surtout les courses alimentaires. Une tendance à mettre en relation avec les constructions massives de zones commerciales périphériques au cours de ces dernières années, dans lesquelles ces deux secteurs commerçants sont surreprésentés.

Lire aussi : Quels sont les secteurs porteurs du commerce ?

A noter sur ce dernier point que la situation diffère entre les habitants de zones rurales et ceux de la région parisienne. Comme le révèle le sondage, 58% des Franciliens vont ainsi en centre-ville pour trouver un supermarché, alors que 72% des ruraux sont contraints de se rendre dans une zone commerciale périphérique. Une inégalité que l’on retrouve également dans les moyennes de déplacement dans le but d’effectuer un achat. Ainsi, tous types de commerces confondus, les habitants d’île-de-France parcourent 2 kilomètres pour faire leurs courses, contre 12,2 kilomètres pour ceux du reste de la France.

Où réalisez-vous principalement chacun des types de courses suivants ?

commerces-de-proximité-préférés-des-Français

Les Français satisfaits des commerces de proximité

Si l’accès aux commerces de proximité n’est pas forcément égalitaire en fonction des territoires, il n’en reste pas moins que, globalement, les Français semblent satisfaits de leurs commerçants (voir infographie ci-dessous). Une nouvelle fois, les métiers et services de bouche ont la côte, tandis que les commerçants de mode sont en queue de peloton. Dans le détail, les résidents des zones rurales apparaissent globalement moins satisfaits que ceux des autres zones géographiques : leurs taux de satisfaction oscillent ainsi entre 63% et 76%, soit approximativement une dizaine de points en dessous de ceux des citadins.

Etes-vous satisfait de chacun des types de commerces suivants à proximité de votre domicile ?

commerces-de-proximité-satisfaction

Le centre-ville à pied, les zones commerciales en voiture

Sans surprise, la majorité des sondés mettent en avant l’accessibilité à pied afin d’expliquer leur choix de se rendre en centre-ville, tandis que d’un autre côté, les difficultés de stationnement semblent être pointées du doigt (voir infographie ci-dessous). A l’instar des horaires d’ouvertures, jugées plus restrictives en centre-villes qu’au sein des zones commerciales périphériques, sans parler bien entendu du e-commerce… L’extension des horaires d’ouverture des commerces constitue d’ailleurs l’un des axes prioritaires à mettre en oeuvre pour les auteurs du rapport sur la revitalisation des centres-villes, présenté dernièrement au gouvernement. A noter enfin que plus de la moitié des sondés apprécient l’amabilité des vendeurs dans les commerces de proximité, preuve en est que les indépendants savent recevoir leurs clients !

En tant que consommateur, quels sont pour vous les avantages à effectuer vos achats dans chacun des lieux de vente suivants ?

commerces de proximité

Pas assez de librairies et de magasins de mode

Interrogés sur la répartition de l’offre de proximité, les sondés ont fait part du manque de librairies, mais également de commerces de mode (voir infographie ci-dessous). Une donnée intéressante, à l’heure où les projets de villages de marques, qui proposent essentiellement une offre en prêt-à-porter et chaussure, se multiplient à travers le territoire.

Lire aussi : A Coutras, un village de marques contre les centres-villes

Le sondage montre également que la présence de davantage de boucheries, épiceries ou encore de magasins de légumes est réclamée en centre-ville. Des résultats qui s’inscrivent ainsi dans la lignée de la tendance actuelle prônant une relocalisation de la consommation.

commerces-de-proximité

L’offre du commerçant au cœur des attentes du consommateur de demain

Pour conclure le sondage, OpinionWay a demandé aux sondés de se prononcer sur ce qu’ils attendent de leurs commerçants à l’avenir (voir infographie ci-dessous). Et contrairement à ce que l’on pourrait penser, la digitalisation des points de vente n’est pas forcément la priorité pour les consommateurs français. Ces derniers seraient en effet plus sensibles à la qualité ainsi qu’à la rareté de l’offre proposée dans leurs commerces de proximité. L’achat direct auprès des producteurs ou sur les marchés est également plébiscitée. Des intentions plutôt favorables à une bonne dynamique future du commerce indépendant de proximité. Reste maintenant aux commerçants à adapter leurs offres et services aux nouvelles tendances de consommation, et surtout aux consommateurs de joindre la parole aux actes, et de revenir faire leurs achats en centre-ville !

A l’avenir, pour chacune des actions suivantes, quelle situation vous correspond le mieux ?

avenir-commerce-de-proximité

  •  
    1
    Partage
  • 1
  •  
  •