Merchandising

Les 8 règles d’or du visual merchandising

  • 26
  •  
  •  

Le visual merchandising est un ensemble de techniques visant à favoriser l’écoulement d’un produit dans le commerce par un travail sur la présentation de celui-ci, en quelque sorte, l’art de le mettre en scène.

1 – La vitrine

Elle est l’un des premiers éléments du visual merchandising et de l’attractivité de l’enseigne, elle doit créer l’envie et être en adéquation avec l’image de marque du magasin.

  • Quand vous avez fini votre vitrine, sortez et mettez-vous sur le trottoir à la place du client pour vérifier qu’elle délivre un message clair, qu’elle est lisible, et séduisante !
vitrine-charcuterie
Dans le visual merchandising, la vitrine est le premier élément à prendre en compte. Ici le message délivré est clair, les gourmets y trouveront leur compte !

2 – Le zoning

C’est le plan du magasin avec ses différents espaces : de vente, de présentation… La circulation se fait dans le sens inverse des aiguilles d’une montre. Elle doit : être facile pour le client, être visuellement délimitée par cible, par famille de produits, puis par thème, couleur… être accompagnée d’une signalétique claire, et intégrer la zone de caisse.

  • Ne laissez pas de m2 à l’abandon ! Optimisez la rentabilité de toute la surface de votre magasin ! – travaillez également les cabines d’essayage avec des mannequins ou des présentations d’accessoires, les zones d’escalier… en gardant des allées dégagées.

3 – Le Produit

Produits d’appel : ce sont des produits à bonne rentabilité, ils doivent être présentés en quantité suffisante dans les zones les moins accessibles du magasin et dans les parties du linéaire les moins attractives, en haut ou en bas. Les produits d’impulsion eux, doivent être les premiers visibles car ils ne sont pas de première nécessité. Ils sont placés à la hauteur des mains ou des yeux, entre 1 m et 1,60 m. Ils ont besoin de présentations attractives et nécessitent d’être visualisés 2 fois.

  • Avant de merchandiser les produits dans le rayon, regroupez les par famille ou par thème, prenez un exemplaire de chaque pour construire la présentation sur le mobilier en rayon : vous faites en quelque sorte un « brouillon » de la structure qui vous permet de chercher la meilleure présentation.
Lire aussi : Comment séduire le passant en 3 secondes grâce à votre vitrine ?

4 – La propreté et le rangement

Nettoyez quotidiennement les meubles, barres de portant, tablettes, cabines d’essayage, toutes les surfaces visibles. Évitez les encombrements des cabines… et laissez la zone de caisse propre et dégagée.

  • Si le magasin est propre, la cliente trouvera plus facilement ce qu’elle cherche et sera plus soigneuse avec vos produits.

5 – Les Mannequins

Ils ont un double rôle, valoriser les produits et valoriser le client qui va s’identifier. Ils doivent : être choisis en rapport avec l’image de marque du magasin, créer une ambiance, être regroupés et droits – un groupe de mannequins va envoyer au client un message fort – et proposer des silhouettes complètes.

  • Les mannequins sont d’excellents vendeurs : n’hésitez pas à les utiliser à plusieurs endroits dans le magasin, jouer la répétition, en pied ou seulement en buste, ils poussent les ventes et créent des ruptures dans les linéaires.
visual merchandising-mannequins
Le mannequin sublime le magasin, mais aussi la vitrine, donne envie d’entrer.

6 – Achats et assortiments

L’acheteur doit procéder aux achats des collections avec ses historiques de vente et ne doit pas acheter plus de thèmes qu’il n’y a de muraux ou de mobilier disponibles dans le magasin.

  • Le plan merchandising doit donc se penser dès le moment des achats. L’acheteur construira progressivement le plan merchandising avec le plan de son magasin en tête, c’est-à dire la place qu’occupera chaque thème, ainsi que la sélection de produits pour les vitrines.

7 – L’ Éclairage

Vérifiez tous les éclairages et remplacez les spots défectueux : la lumière valorise les produits, théâtralise l’offre et fait vendre !

  • L’éclairage est un élément clé de l’ambiance d’un magasin : il doit être plus appuyé sur les zones de présentation de produits : la vitrine, les muraux, les gondoles, les mannequins alors que les zones de circulation, les allées ne nécessitent pas d’éclairage.
visual merchandising-éclairage
L’éclairage est un élément clé du visual merchandising.

8 – Mobilier

Le mobilier doit être créé ou sélectionné en accord avec l’image du magasin : choix du style, des matériaux et couleurs. Le mobilier doit être : modulable, évolutif, pouvoir être accessoirisé avec différents types de présentations, permettre un accés facile aux produits.

  • Le mobilier est un réel investissement, entretenez le. Prévoir une zone de stockage dans la réserve pour les accessoires : mannequins, tablettes…

En conclusion

« Retail is detail » : le visual merchandising est donc « l’art de la mise en scène » mais il demande beaucoup de rigueur, le respect d’un ensemble de règles et de détails, qui contribueront à la bonne compréhension de votre concept, à la bonne rotation des produits et donc l’augmentation du chiffre d’affaires et pour finir, vous aidera à fidéliser vos clients.

  •  
    26
    Partages
  • 26
  •  
  •  

Laisser un commentaire