Actu / Débat

RSI : les administrateurs organisent la riposte

  • 10
  •  
  •  

RSI-du-reformeNombre de présidents des caisses régionales du RSI tirent un signal d’alarme sur les risques que pourrait engendrer la réforme du RSI visant à intégrer les travailleurs indépendants au régime général. Soucieux de ménager ses contacts avec les acteurs de la réforme, le président national du RSI, Louis GRASSI, ne s’associe pas à cette action. Cependant, il juge légitime l’incompréhension et le sentiment d’injustice qu’engendrent les annonces récentes du Premier ministre. « Nous devons être non seulement écoutés mais entendus », martèle t’il, tout en prévenant : « La spécificité des travailleurs indépendants sur l’ensemble des prestations doit impérativement perdurer à travers une organisation dédiée ». Et de fait, la réforme du RSI pourraient contraindre les indépendants à devoir s’adresser à des caisses différentes pour le recouvrement, la maladie, la famille et la retraite. Sans compter la gestion de la retraite complémentaire assurée aujourd’hui par le RSI, quel organisme en aura la charge ? Louis GRASSI met en garde les acteurs de la réforme du RSI : « Nier les conséquences de cette réforme brutale, tendant à l’étatisation de la protection sociale des travailleurs indépendants, aura des conséquences catastrophiques pour les TPE ». Avant de conclure : « C’est une usine à gaz que prépare le gouvernement ».

Lire aussi : RSI, ce qui devrait changer pour les indépendants

Il faut reconnaître que le RSI a – enfin – résolu une partie de ses problèmes de dysfonctionnement. Il ne faudrait donc pas que l’on reparte à nouveau sur des problèmes techniques d’intégration informatique. Ce qui serait un comble et pénaliserait une nouvelle fois les indépendants. N’oublions pas que les dysfonctionnements ont commencé en 2008 après une réforme censée tout simplifier ! Une réforme qui visait à créer un interlocuteur social unique pour les indépendants. Mais la simplification attendue s’est traduite par une multiplication des bugs informatiques… Ainsi la Cour des comptes dénonçait en 2012 « une réforme du RSI mal construite ». Et soulignait une mauvaise mise en œuvre « en raison d’une mésestimation complète des contraintes techniques ».

Louis GRASSI réunira son conseil d’administration le 3 octobre prochain, en invitant exceptionnellement les présidents des caisses régionales. L’occasion d’émettre un avis sur le projet de loi de financement de la sécurité sociale ou de cesser toute collaboration avec le gouvernement ! Affaire à suivre…

  •  
    10
    Partages
  • 10
  •  
  •  

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*