Marketing

SMS, Emailing, Facebook : 3 canaux de communication indispensables au commerçant

  • 3
  •  
  •  

Communiquer efficacement et à moindre coût, voilà ce que permettent ces 3 outils. A condition de savoir bien les utiliser.

Le SMS, le plus efficace

98% des personnes lisent leurs SMS dans les 3 minutes qui suivent l’envoi. Ce qui en fait aujourd’hui le canal de communication le plus efficace en termes de délivrabilité ! « Lorsque j’ai commencé à utiliser le SMS, je ne pensais pas que ça aurait autant d’impact sur ma façon de travailler. Pour chaque campagne, j’ai un retour en magasin de l’ordre de 30%, sur 2500 messages envoyés ! », ajoute Philippe Bour, propriétaire d’Amour Vinum (3 caves à vin sur Nice). David Le Gall, gérant des 3 boutiques Homme 5 dans les Alpes-Maritimes est lui aussi un adepte du SMS. « Le coût est très faible et contrairement à ce que de nombreux commerçants pourraient penser, le client ne se sent pas harcelé », témoigne-t-il. L’essentiel étant donc de rester “raisonnable“ dans sa stratégie d’envoi, à raison d’une campagne par mois maximum, voire 2 en période promotionnelle.

Pour mener à bien votre communication SMS, il est nécessaire de passer par une plateforme dédiée, qui s’occupera de l’import et la gestion de vos contacts, des désabonnements, et pourra également vous permettre d’intégrer facilement des photos et liens internet dans votre message. Les prestataires sont nombreux et offrent divers niveaux de service et de prix en fonction de vos besoins (voir tableau comparatif ici). La société AllMySMS semble quoi qu’il en soit se démarquer au vu de la force de son rapport qualité / prix (45 euros pour 1000 SMS). Reste à présent à collecter les coordonnées téléphoniques de vos clients – si ce n’est déjà fait – et de vous lancer dans le bain. Simple, rapide, efficace, comme un texto !

Lire aussi : Les clés pour réussir vos campagnes SMS

L’emailing, le plus durable

Moins performant au niveau du taux d’ouverture par rapport au SMS (22% en moyenne), l’emailing reste un outil incontournable pour la communication du commerçant. Pour preuve, malgré la sollicitation toujours plus importante des consommateurs sur leur adresse email, les professionnels du marketing et du e-commerce considèrent encore ce canal de communication comme primordial. A la différence du SMS, l’email marketing n’a pas de limite de caractère et permet donc de pouvoir délivrer un message plus pointu. La possibilité d’inclure plusieurs photos, assorties si besoin d’offres spécifiques, est un autre atout de poids dans un secteur comme celui du retail, où les visuels ont une importance toute particulière. « Vous pouvez proposer des looks entiers comme mettre en avant vos produits phares du moment, le tout est que le client puisse assimiler facilement le visuel à un article qu’il pourrait acheter », recommande ainsi Patricia Becerra, fondatrice du site d’e-commerce www.mafringue.com.

communication-commerce

Comme pour le SMS, il est nécessaire de faire appel à une solution de routage afin d’envoyer vos campagnes emailing, la plupart des sociétés leaders du secteur (Sendinblue, Mailjet, Mailchimp…) proposant des tarifs réduits – environ 5 à 10 €/mois – pour un volume d’envoi aux alentours des 40 000 mails/mois. Des formules adaptées aux besoins des commerçants. « L’idéal est de pouvoir communiquer entre 4 et 12 fois par an, à des dates définies à l’avance, avec bien entendu la possibilité de concevoir des emailings supplémentaires pour les temps forts commerciaux », préconise David Soustielle consultant formateur PHIMAG, un logiciel dédié au marketing et à la gestion des commerces indépendants.

Lire aussi : 7 conseils pour communiquer efficacement par email

Facebook, le plus « hype »

C’est devenu presque un indispensable pour le commerçant d’aujourd’hui. Idéal pour ceux qui ne disposent pas d’un site e-commerce, et incontournable pour ceux qui en possèdent un, la page Facebook permet de pouvoir communiquer gratuitement avec vos clients. « Plusieurs fois par semaine, je post sur Facebook les photos des articles que je commercialise dans ma boutique, c’est devenu une tâche que j’ai pleinement intégrée à mon activité professionnelle », déclare ainsi Damien Lupart, gérant du magasin de prêt-à-porter Come On, à Mandelieu. Et les retours en magasin sont là. « Les utilisateurs sont réactifs, ils commentent nos actualités, d’autres posent des questions, certains partagent même, c’est comme si le point de vente vivait virtuellement en quelque sorte, et du coup les clients ont envie de passer en boutique », ajoute-t-il.

commerçant-communication-facebook
Etude 2016 réalisée par C-Radar, solution de marketing B2B

« Les réseaux sociaux rassemblent les gens, ils y partagent leur vie, leurs sentiments, interagissent entre eux… il est impensable pour une entreprise de ne pas avoir une stratégie dédiée à ces nouveaux canaux de communication », renchérit Alexandre Durain, gérant de So Buzz. Dans cette optique, les entreprises et notamment les indépendants, souvent peu à l’aise avec l’utilisation commerciale des réseaux sociaux, ne doivent pas hésiter à se former sur ces outils. D’autant plus que le financement de la formation peut être pris en charge grâce à la cotisation annuelle au budget formation continue. Ce que confirme Olivier Benoît, consultant formateur chez Solutions Boutiques, qui propose des formations ciblées pour les indépendants. « Facebook est incontournable pour les commerçants indépendants. Si l’emplacement de votre boutique reste un élément important, n’oubliez pas que le partage de contenus devient le moyen privilégié de découvrir les produits. »

Lire aussi : Le jeu concours sur Facebook pour développer sa notoriété 

Partager sur les réseaux sociaux, relancer par email, déclencher l’achat impulsif par le SMS et le tout à moindre coût. De nouveaux moyens de communication particulièrement adaptés aux commerces indépendants, la preuve par 3 !

  •  
    3
    Partages
  • 3
  •  
  •  

One Comment

  1. Bons articles continuez c est agreable

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*