Actu / Débat

Les Français face à la file d’attente en magasin

  •  
  •  
  •  

Dans une récente étude menée pour la société de solutions technologiques StrongPoint, l’institut Harris Interactive décortique le comportement d’achat des Français en magasin.

La patience des Français face à une file d’attente est assez limitée. C’est en tout cas ce qui ressort d’une récente étude de l’institut Harris Interactive, pour la société de solutions technologiques StrongPoint. 47% d’entre eux estiment ainsi acceptable un délai maximum de 3 ou 4 minutes. Et si un peu plus d’un Français sur trois (34%) déclarent pouvoir patienter entre 5 et 10 minutes, la barre des 10 minutes semble être la limite maximale acceptable pour 94% d’entre eux.

6 Français sur 10 jugent inacceptable d’attendre plus de 5 minutes lorsqu’ils se trouvent en magasin pour régler leurs achats

file d'attente-commerce

Une file d’attente trop longue fait fuir le client

Les Français se déclarent donc relativement peu patients face à une longue file d’attente, mais qu’en est-il lorsqu’ils sont concrètement confrontés à cette situation. Selon l’étude, la moitié prennent leur mal en patience, quand 31% se mettent à la recherche d’une caisse automatique. Une possibilité qui existe aujourd’hui quasi exclusivement dans les grandes et moyennes surfaces, mais qui pourrait bien se développer dans d’autres types de commerce dans les années à venir. 10% déclarent en revanche quitter le magasin sans effectuer leur achat. Une phobie de la file d’attente qui semble particulièrement répandue, puisque 78% des Français avouent qu’il leur arrive de renoncer à entrer dans un commerce par peur d’attendre trop longtemps à la caisse. Une situation qui se répète tous les mois pour 18% d’entre eux.

Près de 8 Français sur 10 déclarent parfois renoncer à entrer dans un magasin à cause de la queue

file d'attente-magasin

Le click&collect a de plus en plus la côte

Sans surprise, pour échapper à cette phobie de la file d’attente trop longue, les Français sont de plus en plus nombreux à faire leurs courses sur internet, même si la pratique reste encore limitée. 18% déclarent ainsi effectuer leurs achats alimentaires sur le net au moins une fois par mois. Une pratique apparemment davantage répandue chez les plus jeunes (moins de 35 ans : 26%), les cadres et professions libérales (25%) ainsi que chez les parents (27%).

Parmi ceux qui déclarent avoir déjà fait leurs courses alimentaires sur internet, près d’une personne sur 4 affirment avoir déjà utilisé le « Click&collect » pour retirer ses courses alimentaires commandées sur internet

click&collect

Lire aussi : Les centres commerciaux doivent se réinventer

Alors que la livraison à domicile se développe, le « Click & Drive » reste encore le moyen privilégié pour retirer les achats effectués en ligne (55%). La livraison n’arrive ainsi qu’en seconde position (37%), devant le « Click & Collect » (23%). Parmi ceux qui optent pour cette dernière possibilité, c’est la rapidité au moment de la commande sur Internet et lors du retrait qui est mise en avant pour expliquer ce choix. 53% d’entre eux mettent également en avant l’avantage de ne pas à avoir à parcourir l’ensemble des rayons du commerce et 44% le fait que cela leur évite de faire la queue pour régler leurs achats. 32% apprécient également la possibilité de pouvoir retirer leur commande dans l’endroit de leur choix et 19% invoquent le bénéfice en termes de coût comparé à la livraison à domicile. Une opportunité pour le commerçant afin de créer du trafic en magasin ?

  •  
  •  
  •  
  •  

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*