Marketing

Rendez votre commerce instagrammable !

  • 122
  •  
  •  

A l’heure où la nouvelle génération partage son quotidien sur les réseaux sociaux, et notamment sur Instagram, les commerçants doivent s’atteler à rendre leur magasin plus « instagrammable ».

Lorsque l’on parle de réseaux sociaux, tout va très vite. Instagram, n’échappe pas à cette règle. En moins de 10 ans, il est devenu un social media de premier plan, avec plus de 14 millions d’utilisateurs en France et un demi-milliard de personnes connectées chaque jour dans le monde ! Surtout, Instagram est devenu le lieux privilégié des moins de 35 ans pour partager leur quotidien, loin du regard de leur aînés sur Facebook. L’expérience utilisateur est également différente : sur Instagram, on partage uniquement des photos ou des vidéos, agrémentées de hashtag qui servent à augmenter la visibilité des posts. Avec un engouement qui dépasse de loin ce que l’on peut observer sur les autres réseaux sociaux. Une étude menée sur les grandes marques a montré que le taux d’engagement sur Instagram est 58 fois supérieur à celui de Facebook et 120 fois supérieur à celui de Twitter. Il n’en fallait pas moins pour que des concepts de magasins émergent un peu partout à travers le monde, avec une ambition commune, rendre l’expérience client instagrammable ! L’enjeu est de taille, selon une récente étude menée par Booking, près d’un tiers des voyageurs privilégient des logements « instagrammables » lors de leur vacance. Une tendance corroborée par une autre étude, réalisée par Schofields, qui affirme que trouver un hébergement qui sera à même de se partager sur Instagram est devenu une priorité pour 40 % des Millennials.

hotel-le-plus-instagrammable
Le site de voyages Luxury Travel Advisor a récemment organisé l’élection de l’hôtel le plus instagrammable, soit le meilleur hôtel pour poster ses photos sur Instagram. Le lauréat est le Anantara Kihavah, aux Maldives. Ça donne envie !

Produits, déco, vitrines… tout doit être instagrammable

Le monde d’Instagram est un monde de rêve. Luminosité, répartition des couleurs, profondeur de la photo… le moindre détail compte pour parvenir à se détacher dans la masse de photographies qui inondent à chaque instant le réseau social. Les instagrammeurs ou instagrammeuses les plus assidus passent d’ailleurs plusieurs minutes, voire plusieurs dizaines de minutes même, à prendre la photo parfaite qu’il pourront partager sur le réseau social. L’enjeu est de taille, plus la réalisation sera réussie et originale, plus elle sera partagée, et l’instagrammeur ou instagrammeuse se verra gratifier d’une augmentation du nombre de ses followers. Pour un commerçant, c’est tout simplement de la communication gratuite !

Lire aussi : Vendre sur Instagram : comment ça marche ?

Il n’en fallait pas moins pour que les enseignes lancent des concepts de point de vente entièrement instagrammables. A l’image par exemple de Chanel, qui a inauguré des points de vente photogéniques, refaits aux couleur de la marque. Dans la boutique de Nice, ouverte en 2017, la décoration a été spécialement pensée pour que les visiteurs puissent partager leurs visites sur les réseaux sociaux. En parallèle, la marque française de luxe a lancé deux comptes Instagram entièrement dédiés à la beauté (@welovecoco et @chanel.beauty).

Le concept store est instagrammable de base

concept-store-instagram
The Store, à Berlin.
concept-store-instagrammable
Dover Street Market, à Londres.
instagram-concept-store
Nous Concept Store, à Paris.

L’indépendant est le plus instagrammable !

A l’image des concepts stores, l’indépendant a pleinement sa carte a jouer pour rendre son point de vente instagrammable. Et pour cause, son atout réside justement dans son originalité, et la manière dont il arrivera à retranscrire sa personnalité dans l’agencement et l’offre en magasin. Mais comment s’y prend-t-on concrètement ? « En dédiant par exemple des espaces au sein de la boutique qui inviteront à la prise de photos, explique Xavier Maurel, consultant – EPHICACE DIGITAL – en stratégie marketing sur les réseaux sociaux. L’idée est que les clients aient envie de se mettre en scène. » Une stratégie très prisée des restaurants nouvelle génération, qui s’appuient aujourd’hui presque uniquement sur Instagram pour gagner en clientèle.

instagram-restaurant
A l’image de la décoration, le produit vendu, en l’occurrence ici le plat, se doit aussi d’être instagrammable.

A Melbourne, le gérant du restaurant australien HWKR, qui a ouvert ses portes en février 2018, a ainsi déclaré qu’il avait imaginé la décoration en prenant en considération principalement les critères esthétiques d’Instagram ! L’objectif, déclencher chez les visiteurs l’envie de partager ce moment sur les réseaux sociaux. Une stratégie marketing qui va même jusqu’à influencer la composition des plats, eux-aussi très Instagram-friendly (voir ci-dessus). Cathy Closier fondatrice du restaurant parisien Season, témoigne dans les colonnes de Libération de l’impact d’Instagram sur l’image de son commerce. « Un jour, on a accueilli une blogueuse. Elle a commandé un plat, puis en a fait un post. Le week-end qui a suivi, c’était la folie absolue. On a dû faire notre record de couverts, un nombre impressionnant de filles qui commandaient quasiment toutes le même plat, celui de la blogueuse en question », raconte-t-elle. A tel point que certains « ne regardent même plus la carte. Ils nous passent la commande en montrant la photo d’un de nos plats sur Instagram ».

Comment bien se servir d’Instagram ?

Si le commerçant peut, et doit même s’appuyer sur sa communauté pour augmenter sa notoriété, cela ne doit pas l’empêcher d’être lui-même actif sur Instagram. « C’est un outil de viralité puissant, à condition toutefois de s’intéresser un minimum à son fonctionnement, confirme Patrick Leimbert, consultant en stratégie et marketing digital, fondateur de l’agence Stratefly. Les hashtags et la géolocalisation notamment sont très importants pour catégoriser vos photos et toucher plus d’utilisateurs. Ils servent à être repérés par la cible à laquelle vous vous adressez. » N’oubliez pas non plus de relayer sur vos autres supports de communication, les posts pouvant être dupliqués sur Facebook et Twitter.

« Instagram est un levier puissant pour générer du trafic en magasin, d’où l’intérêt pour le commerçant de se former à son utilisation » 

Pour accroître votre audience, créer un événement ou un jeu concours peut s’avérer être un bon moyen. Par exemple, demandez à ceux qui vous suivent de poster une photo d’eux en identifiant le produit qu’ils ont acheté ou mangé dans votre commerce, en échange de petits cadeaux ou de bons de réduction. Lors d’un événement spécifique, l’idée sera aussi d’en profiter pour inviter les “instagramers“ locaux. L’occasion de créer un hashtag spécifique, mais aussi de vous lancer dans les vidéos en live, un format qui génère en moyenne 1,5 fois plus de likes que le partage de photos. Les moyens de décupler votre notoriété sont nombreux, et ces nouveaux followers sont autant de clients potentiels en boutique, ou même directement sur Instagram, puisque aujourd’hui il est possible de vendre depuis le réseau social (lire notre article : Vendre sur Instagram : comment ça marche ?) De nombreuses entreprises offrent d’ailleurs leurs services pour accompagner les commerçants dans cette démarche de rendre leur point de vente instagrammable. « C’est important de s’y mettre, les retours en boutique sont souvent très intéressant, et puis la formation est prise en charge par votre organisme OPCA », argumente Olivier Benoit, consultant formateur chez Solutions Boutiques, société spécialisée dans la formation et l’équipement des commerces indépendants. Alors, prêt vous aussi à rendre votre commerce instagrammable ?

  •  
    122
    Partages
  • 122
  •  
  •  

Laisser un commentaire