Actu / Débat

Jeff, t’es pas tout seul !

  • 44
  •  
  •  

Le géant américain Amazon, dirigé par le nouvel homme le plus riche du monde, Jeff Bezos, étend chaque jour son emprise dans l’ensemble des secteurs marchands.

Au commencement, en 1994, Jeff mit en ligne des millions de livres, avant d’élargir le site aux perceuses, radios, raquettes de tennis… Aujourd’hui, il est l’homme le plus riche du monde, à la tête d’un géant tentaculaire, Amazon, aux multiples sources de profits : cybermarchand, place de marché, assistants personnels, … et ce n’est qu’un début. Faites le test sur Google, tapez « Amazon se lance dans » et aussitôt s’affiche une liste à la Prévert : l’assurance, l’immobilier, l’alimentaire, la production de séries… Il ne se passe pas un trimestre sans qu’un nouveau métier soit investi ou envisagé et pour cause : Amazon est en mesure d’analyser les milliards de transactions effectuées en ligne et sait en temps réel ce qui se vend, ce qui ne se vend pas et peut ainsi identifier les positions à prendre sur le marché.

Il ne se passe pas un trimestre sans qu’un nouveau métier soit investi ou envisagé par Amazon

On comprend mieux pourquoi même les entreprises leaders, tremblent lorsque l’ogre de Seattle pose un pied dans leur secteur d’activité. Pour preuve, La Grande Récré et Toys R Us que l’on pensait indéboulonnables et qui en quelques années ont vu leur part de marché se réduire à peau de chagrin. Et demain à qui le tour ? Les services bancaires et La poste semblent être dans le viseur. Pour le secteur de la mode le rouleau compresseur est en action : non content d’avoir mis à mal les principales chaînes d’habillement aux USA et de multiplier ses propres marques, Amazon teste à présent la box qui permet d’essayer les vêtements avant de les acheter et vient de déposer un brevet pour un miroir d’essayage virtuel en réalité augmentée !

jeff-bezos-amazon
La fortune de Jeff Bezos est désormais estimée à 134 milliards de dollars.

Mais Amazon ne se « contente » pas de vendre quasiment tous les produits à quasiment toute la planète. La société colonise également « les nuages », avec une offre en cloud qui lui génère de confortables profits… alors que ses activités e-commerce en Europe génèrent de lourdes pertes… Ou comment assommer le secteur de la distribution à coup de ventes à pertes, avant de remonter les marges une fois que les autres acteurs sont à genoux. A l’heure où « l’ancien monde », les filiales immobilières d’hypermarché, s’évertuent à vouloir bétonner le territoire et s’accrochent comme avec Europacity à des projets qui n’ont plus de sens, le désormais emblématique « Boss » d’Amazon, Jeff Bezos, engrange trimestre après trimestre une croissance exponentielle, créant – sans que les politiques ne réagissent – un véritable tsunami commercial. Alors oui, bravo l’artiste, mais « non Jeff, t’es pas tout seul » !

  •  
    44
    Partages
  • 44
  •  
  •  

One Comment

  1. Et dire qu’il suffirait “que les gens (c’est à dire vous) n’en achètent pas pour que ça se vende pas” … On a ce qu’on mérite, rien de plus…

Leave a Comment