Actu / Débat

La croissance économique s’installe durablement

  • 20
  •  
  •  

Dans une note récente, la Banque de France a revu à la hausse sa prévision de croissance économique pour 2018, à 1,9%. De son côté, le gouvernement table sur une croissance de 1,7% par an sur la période 2018-2020.

Après plusieurs années de croissance économique atone, la France semble – enfin – repartir sur un rythme plus soutenu depuis 2017, qui a vu l’économie croître de 2% d’après l’Insee. Et l’année 2018 devrait se poursuivre sur cette lancée. D’après les dernières estimations de la Banque de France, la croissance économique devrait s’établir à 1,9%, tandis que de son côté l’OCDE table sur une croissance plus marquée, à 2,2% ! Une bonne dynamique que les analystes mettent au crédit de la reprise du marché de l’emploi et à la hausse des salaires qui en découlerait. Les mesures fiscales, qui entreront en vigueur à la fin de l’année 2018, devraient elles aussi soutenir le pouvoir d’achat des Français. D’un autre côté, le taux d’investissement des entreprises atteindrait son niveau le plus haut depuis 40 ans, conséquence d’un taux d’utilisation des capacités de production industrielle très élevé, contraignant de ce fait les industriels à embaucher et investir pour répondre à cette demande.

croissance économique-France

Le climat des affaires reste élevé

Malgré une légère baisse depuis le début de l’année, le climat des affaires mesuré par l’Insee reste élevé. “À 109, il demeure néanmoins bien au-dessus de sa moyenne de longue période (100) », peut-on lire dans le rapport. Un résultat que l’Insee met en relation avec la croissance économique moins soutenue que prévue au cours du premier semestre de cette année, à 0,4% par trimestre jusqu’au moins de juin. Un rythme qui reste élevé certes, mais s’avère moins rapide qu’au cours des derniers trimestres, où la croissance économique a progressé en moyenne de 0,5 % par trimestre depuis fin 2016. L’indicateur de climat des affaires perd ainsi deux points dans le commerce de détail et un point dans l’industrie. Il est stable en revanche dans les services, et gagne même un point dans le bâtiment et deux points dans le commerce de gros.

Lire aussi : Faut-il généraliser l’ouverture des commerces le dimanche ?

Des nouvelles assez encourageantes dans l’ensemble, d’autant plus que les prévisions à moyen terme de croissance économique et d’emploi sont au vert. Reste désormais à savoir si cette dynamique économique profitera au commerce indépendant ? Sur ce point, aucune étude n’est en mesure aujourd’hui de s’avancer… A suivre.

  •  
    20
    Partages
  • 20
  •  
  •  

5 Comments

  1. Bonjour
    La nouvelle de croissance en hausse fait du bien ,sauf que le commerce de détail en centre ville de biens de la personne est en baisse depuis le début de l’année 2018 .On espère tous que nos affaires vont croître également…à suivre !

  2. Pingback: Les chiffres clés du commerce de la Direction Générale des Entreprises - L'echommerces

  3. Amarenco a raison ; les centres villes meurent depuis le second semestre 2017… Cependant notre avenir n’est pas directement lié à la reprise économique ; malheureusement nous (les commerces de centre ville) faisons parti d’un modèle économique dépassé, en déclin, et c’est le sens de l’histoire, dans 10 à 20 ans je parie que nous aurons tous disparus, reprise économique ou pas…

  4. Pingback: Que va changer la loi Pacte pour les petites entreprises ? - L'echommerces

  5. Pingback: Baisse des recours aux prud’hommes - L'echommerces

Laisser un commentaire