Actu / Débat

Le Confédération des Commerçants de France en appel à la «responsabilité des manifestants»

  • 58
  •  
  •  

Dans une tribune, Francis Palombi, Président de la Confédération des Commerçants de France, demande aux gilets jaunes l’arrêt immédiat des manifestations, et propose un ensemble de mesures pour redonner davantage de pouvoir d’achat aux Français.

Confédération des Commerçants de France
Francis Palombi
Président de la Confédération des Commerçants de France.

La Confédération des Commerçants de France qui représente essentiellement des TTPE (sans salarié), TPE (moins de 11 salariés ), les entreprises les plus fragiles, se trouve mobilisée au plus haut niveau. La situation du pays depuis 3 semaines n’est plus tolérable. J’ai rappelé hier soir sur un plateau de la Télévision LCI, la situation de nos entreprises qui se détériore de jours en jours, certaines commencent à évoquer le mot de licenciement ! Nous avons déjà des millions de chômeurs ! J’ai officiellement demandé au titre des 20 Fédérations que je représente ( 350 000 entreprises, 600 000 points de vente, 1 millions de salariés toutes des TTPE-TPE du commerce et de l’artisanat commercial, toutes situées en centre-ville) au représentant des Gilets Jaunes, Christophe Charençon, présent sur le plateau, l’arrêt immédiat des manifestations. J’ai lancé un appel à Monsieur le Ministre d’Etat, Christophe Castaner, qu’il est de son devoir le plus absolu de faire respecter l’ordre dans notre beau pays de France, d’assurer la sécurité du peuple, le respect des entreprises endommagés par ces manifestations sauvages très préjudiciables pour l’image de la France. De toute ma vie (j’ai pas mal de cheveux blancs) c’est la 1 ère fois hélas, que j’assiste au taguage et pillage de l’arc de triomphe, le monument le plus symbolique de notre pays, la mémoire des morts pour la  France, sans compter la destruction du buste de Marianne.

Lire aussi : Gilets jaunes : ventes en chute libre chez 86% des petits commerçants

Le Président de la République a enfin écouté le peuple en décidant de retirer la taxe carbone. La mise en place d’une cellule de crise vers les entreprises en vue de les dédommager dans certains cas est une bonne mesure. Les négociations, les échanges doivent remplacer la violence de la rue à un mois de Noël, sinon ce sera l’anéantissement économique au sein du commerce physique, au profit du commerce en ligne. Les fêtes de fin d’année doivent représenter la joie, les retrouvailles familiales et non l’horreur. Nous en appelons au bon sens, à la responsabilité des manifestants des Gilets Jaunes, à leur solidarité et à leur sens civique. Avec d’autres organisations professionnelles représentatives nous formulons la mise en place de mesures urgentes, et, de fond, comme par exemple : la création d’un observatoire de la fiscalité, un moratoire sur les taxes, le retour des heures supplémentaires défiscalisées et le financement du besoin en fond de roulement des entreprises momentanément à taux zéro. La proposition du sénateur de la Lozère, Alain Bertrand, d’affecter une prime généralisée défiscalisée semble recueillir l’approbation des Syndicats et du patronat. Sauver l’économie, la relancer, c’est sauver le pays !

Francis Palombi Président de la Confédération des Commerçants de France

  •  
    58
    Partages
  • 58
  •  
  •  

Laisser un commentaire