Marketing, Territoires

La-Roche-sur-Yon : Le clip des commerçants cartonne

  • 179
  •  
  •  

A l’occasion du Festival international du film de La-Roche-sur-Yon, la municipalité a décidé de produire un clip pour mettre en scène le dynamisme des commerçants du centre-ville. Une vidéo qui fait un certain buzz sur les réseaux sociaux, et a le mérite de véhiculer une image positive du commerce et des commerçants.

clip-commerçants-la-roche-sur-Yon

Déserts commerciaux, villes mortes, commerçants en faillites… Ces derniers temps, l’image véhiculée dans les médias du commerce de centre-ville n’est pas toujours très rayonnante, c’est le moins que l’on puisse dire ! D’où l’initiative lancée le mois dernier par la municipalité de La-Roche-sur-Yon de mettre en scène les commerçants du centre-ville, à travers un clip musical (voir ci-dessous). On retrouve ainsi tous types de commerçants, attrapant tour à tour  des tricornes colorés devant leur magasin, avant de se retrouver en fin de vidéo pour une danse commune, pleine de bonne humeur. « Nous avons pris la décision d’organiser cet événement lors de l’une de nos réunions mensuelles avec l’association de commerçants de centre-ville (Les Vitrines de La Roche). Le but était de faire quelque chose qui soit en lien avec le Festival International de La-Roche-sur-Yon, qui s’est déroulé cette année du 16 au 22 octobre« , témoigne Cyril Bréhéret, conseiller municipal chargé du commerce.

Lire aussi : Les services qui font vendre en boutique

En plus de donner une image dynamique et joyeuse des commerçants, le clip permet aussi de rappeler aux locaux la diversité des commerces présents en centre-ville, des boutiques de mode aux salons de coiffure, en passant par le caviste ou encore l’agence de voyage. Et de faire également un certain buzz, puisque le clip totalise à l’heure actuelle plusieurs milliers de vues et des centaines de partages sur les réseaux sociaux. « L’idée était de pouvoir faire de la com pour les commerçants du centre-ville, et ça a visiblement bien marché, même si on ne peut pas chiffrer aujourd’hui les retombées économiques directes« , explique Cyril Bréhéret. Le tout pour un budget raisonnable, « aux alentours de 3000 euros« , précise Cyril Bréhéret. De quoi donner des envies de court métrage à d’autres municipalités ou associations de commerçants ?

  •  
    179
    Partages
  • 179
  •  
  •  

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*